Twitter - Bibliothèques ULB

vendredi 29 mai 2015

Des changements dans l’interface d’encodage de DI-fusion

Pour mieux vous servir, l’interface d’encodage de DI-fusion, Mon DI-fusion, a été modifiée en cette fin de mois de mai !

L’équipe de DI-fusion est heureuse d’informer le personnel de l’Hôpital Erasme et l’ensemble des doctorants inscrits à l’Université libre de Bruxelles, qu’ils peuvent désormais encoder leurs publications dans Mon DI-fusion et profiter ainsi des avantages du dépôt institutionnel au même titre que le personnel académique et scientifique de l’université : voici un problème existant de longue date enfin réglé !

La recherche des titres de revue et des auteurs existant dans Mon DI-fusion a également été améliorée, à la fois en terme de performance ; et de critères de recherche. Par exemple, il est maintenant possible de rechercher un auteur à partir de ses nom, prénom et même matricule personnel ULB.

Jusqu’à présent, un certain nombre de références de chercheurs de l’ULB existant dans Scopus n’étaient pas importables dans DI-fusion en raison du fait qu’elles ne pouvaient pas être assimilées à un type de document existant dans DI-fusion. L’ensemble de ces références a été analysé de nouveau et pratiquement toutes les références existant dans Scopus seront désormais importables dans DI-fusion. A l’exception encore, pour le moment, des publications comportant plus de 500 auteurs.

Le plus grand changement visible concerne le dépôt des textes complets dans DI-fusion, où une déclinaison du schéma de métadonnées METS a été implémentée ! Ainsi, vous pouvez désormais, en plus des propriétés existant depuis le lancement de DI-fusion, spécifier :
  • le type de fichier que vous déposez : page de couverture, table des matières, contrat de cession de droit d’auteur, etc.
  • les droits d’auteur éventuellement d’application sur le fichier déposé. Par défaut, le Statut de propriété intellectuelle a la valeur protégé ; et les Conditions d’utilisation sont celles définies par l’Université libre de Bruxelles (ULB). Vous pouvez modifier ces statuts en choisissant l’un des autres ensembles de conditions définies par Europeana. Vous pouvez également spécifier les droits d’auteur sur le contenu représenté ; et les détenteurs original ; et courant des droits d’auteurs.

Autres changements :
  • le français a été choisi comme langue par défaut pour toute nouvelle publication encodée dans DI-fusion, au lieu de NA quand elle n’était pas renseignée. Il s’agit d’un champ optionnel qu’il est possible de modifier très aisément à l’encodage de la référence, lorsque la langue de publication est différente. Notez que DI-fusion récupère automatiquement la langue de publication renseignée dans Scopus pour les références importées de cette plateforme
  • tous les types d’identifiants existant dans DI-fusion (DOI, ISSN, PubMed, Scopus, etc.) sont désormais disponibles pour tous les types de documents.

Bonne découverte !

Vous avez encore des questions à propos de DI-fusion : adressez-les à di-fusion(at)ulb.ac.be !
Enregistrer un commentaire